Volume 1 Numéro 1

Le sommet

En profondeur

Construction de nouvelles écoles - deux demandes en suspens

De l'Écho des Patriotes - Volume 1 : Numéro 1

Construction de nouvelles écoles - deux demandes en suspens

L’immeuble du Boisé à Saint-Amable accueillera des élèves du primaire à la rentrée scolaire 2011-2012.

Après cinq ans de décroissance, le nombre de nos élèves va augmenter au cours des cinq prochaines années. En effet, le « mini baby-boom » vécu au Québec depuis cinq ans atteint nos écoles et un nombre accru d’écoliers vivront bientôt leur première rentrée scolaire.

Pour l’ensemble des 21 villes de notre territoire, le nombre d’élèves au préscolaire et au primaire augmentera de 9% d’ici octobre 2014. La hausse est toutefois beaucoup plus marquée dans certaines villes.

  • À Beloeil / McMasterville, la hausse sera de 32%.
  • À Chambly / Carignan, la hausse sera de 20%.
  • À Saint-Amable, la hausse sera de 34%.
  • À Verchères, la hausse sera de 18%.
  • À Saint-Antoine, Saint-Marc, Saint-Charles et Saint-Denis, la hausse sera respectivement de 68%, 20%, 15% et 11%.

Par ailleurs, la baisse des ratios élèves / enseignant, qui commencera à s’appliquer à Saint-Amable dès la rentrée 2011 et qui s’appliquera dans nos autres écoles primaires à compter de la rentrée 2012, fait qu’il y aura moins d’élèves par classe et que nous aurons donc besoin de plus de locaux.

Certaines écoles disposent de locaux excédentaires et pourront faire face à cette hausse.

Par ailleurs, nous disposons de certains édifices qui pourraient accueillir des classes si nécessaire, notamment à Boucherville, Varennes et McMasterville.

Dans d’autres villes, le nombre de locaux disponibles sera insuffisant et il n’y a pas d’autres édifices à proximité pouvant accueillir le surplus d’élèves. Des agrandissements ou de nouvelles constructions devront donc se faire.

Qui finance la construction ou l’agrandissement d’une école?

La Commission scolaire ne dispose pas de budgets pour agrandir ou construire des écoles. Elle doit présenter une demande au MELS, qui vérifie d’abord s’il y a au moins 125 élèves en surplus et si d’autres écoles, dans un rayon de 20 kilomètres, pourraient accueillir ces élèves. Si tel n’est pas le cas, le MELS peut accorder un budget spécial afin d’agrandir une école existante ou pour en construire une nouvelle.

Dans le cas d’une nouvelle construction, la Commission scolaire doit s’entendre avec la municipalité concernée pour que celle-ci lui cède gratuitement un terrain adéquatement situé, afin d’accueillir les élèves dans le but d’en transporter le moins grand nombre possible par autobus scolaire. En effet, le MELS et le ministère des Affaires municipales ont convenu que les villes cèdent gratuitement les terrains nécessaires à la construction d’écoles.

Dans quelles villes a-t-on demandé des écoles?

Au cours des derniers mois, la CSP a présenté des demandes au MELS pour l’agrandissement de l’immeuble du Boisé à Saint-Amable et pour la construction de deux nouvelles écoles à Beloeil et à Carignan.

En juin 2010, le MELS a accepté le projet d’agrandissement de l’immeuble du Boisé au coût de 9,5 millions de dollars. Les travaux sont en cours afin de tripler la capacité d’accueil de cette école et tout sera terminé pour la rentrée 2011.

Nous sommes en attente de réponses pour les deux autres demandes.

La construction demandée pour Beloeil compterait 4 maternelles et 20 classes et pourrait accueillir 456 élèves. Sa construction coûterait environ 12 millions de dollars.

La construction demandée pour Carignan compterait 3 maternelles et 14 classes et pourrait accueillir 390 élèves. Sa construction coûterait environ 9 millions de dollars.

Baisse du nombre d’élèves au secondaire

Les cohortes moins nombreuses qui ont fréquenté nos écoles primaires au cours des cinq dernières années atteignent le secondaire, si bien qu’il y aura une baisse moyenne de 8% du nombre d’élèves dans nos écoles secondaires au cours des cinq prochaines années. Toutes les écoles secondaires verront leurs effectifs baisser, à l’exception de l’école secondaire du Mont-Bruno (hausse de 12%), de l’École d’éducation internationale (stable) et de l’École orientante l’Impact (hausse de 5%).

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •