Volume 1 Numéro 1

Le sommet

En profondeur

Tous unis pour faire réussir nos élèves

De l'Écho des Patriotes - Volume 1 : Numéro 1

On a beaucoup parlé au cours des derniers mois de la Convention de partenariat que le MELS a signé avec la CSP et des conventions de gestion et de réussite éducative qui en découlent et qui seront signées dans chaque école et dans chaque centre, après consultation du personnel et adoption par le conseil d’établissement. Il s’agit d’un projet majeur qui interpelle chacun d’entre nous.

Notre but : augmenter la réussite chez nos élèves.

Les constats

D’abord, quels constats faisons-nous au sujet de nos élèves?

  • Le taux de diplomation des garçons à la CSP est nettement plus bas que celui des filles : 69,2% versus 84,8%. Une différence de plus de 15%.
  • Bien que notre taux de diplomation soit plus élevé que la moyenne du Québec, la proportion de décrocheurs en 4e et 5e secondaire est plus élevée chez nous que la moyenne du Québec.
  • Plusieurs de nos élèves abandonnent leurs études, plutôt que de s’inscrire en formation préparatoire au travail (FPT) ou en formation métier semi-spécialisé (FMS), parce que ces voies de formation sont peu connues.
  • Bien que la maîtrise de la lecture soit meilleure chez nos élèves que la moyenne des élèves du Québec, nous constatons en 4e et 5e secondaire des écarts, d’une étape à l’autre, pour un même élève, qui questionnent les apprentissages et l’évaluation.
  • Au primaire, les résultats en français des garçons sont inférieurs à ceux des filles.
  • Le questionnaire École en santé nous a permis de constater que dans certains milieux, le comportement des élèves semble préoccupant au niveau de la violence verbale et physique.
  • Le nombre de nouveaux inscrits en formation professionnelle âgés de moins de 20 ans a diminué au cours des dernières années. Or, il s’agit d’une voie de qualification très intéressante qui n’est pas assez utilisée par nos élèves.

Les cibles et les objectifs

Face à ces constats, quels objectifs nous sommes-nous donnés? Que voulons-nous réussir à faire avec nos élèves au cours des prochaines années?

Cinq grands objectifs ont été fixés.

  • Objectif no 1 – Augmenter à 86% le nombre de nos élèves obtenant un diplôme ou une qualification, au plus tard à l’âge de 20 ans.
  • Objectif no 2 – Améliorer la maîtrise de la langue française en lecture et en écriture.
  • Objectif no 3 – Améliorer la réussite et la persévérance scolaire, notamment chez les EHDAA.
  • Objectif no 4 – Améliorer l’environnement sain et sécuritaire, notamment en diminuant la violence verbale et physique dans les établissements.
  • Objectif no 5 – Augmenter le nombre de nouveaux inscrits en formation professionnelle âgés de moins de 20 ans, notamment en faisant mieux connaître les programmes que nous offrons et en développant des ententes avec d’autres commissions scolaires qui offrent des programmes différents.

Les moyens pour y parvenir

La Convention de partenariat signée par la Commission scolaire avec la ministre établit les moyens que nous mettrons en œuvre pour atteindre ces objectifs.

Toutefois, dans chaque école et chaque centre, une convention de gestion et de réussite éducative sera convenue entre le directeur ou la directrice et la Commission scolaire. C’est dans ce document que seront établis les moyens que chaque école et chaque centre mettront en œuvre pour contribuer à l’atteinte de nos objectifs communs. Le personnel de chaque établissement sera consulté à ce sujet et le conseil d’établissement approuvera le projet de convention. Vous serez sollicités afin de participer aux moyens mis en place afin d’atteindre ces objectifs.

Tout au long de l’hiver et du printemps, vous serez interpelés par le directeur ou la directrice de votre établissement au sujet de ce projet important. N’hésitez pas à vous adresser à lui ou elle si vous avez des questions ou des commentaires à ce sujet.

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •