Volume 1 Numéro 2

Les grands chantiers

En profondeur

La CSP dévoile son offre de services aux élèves HDAA 2011 - 2014

De l'Écho des Patriotes - Volume 1 : Numéro 2

La CSP dévoile son offre de services aux élèves HDAA 2011 - 2014

Les solutions proposées par la CSP reflètent la volonté des personnes impliquées avec les élèves requérant ces services.

L’offre de services aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage est régulièrement révisée dans le but de répondre aux besoins de ces élèves sur tout le territoire de la Commission scolaire des Patriotes. Ainsi, c’est en concertation avec toutes les directions d’écoles, les professionnels du milieu (orthophonistes, psychoéducateurs, psychologues, AVSEC, CO), ainsi que le comité consultatif des services aux EHDAA, que la Commission scolaire des Patriotes est en mesure de proposer des solutions futures. Ces solutions sont le reflet de la volonté des personnes impliquées de près ou de loin avec les élèves requérant ces services.

Tout d’abord, après l’analyse de l’offre de services aux élèves HDAA pour l’année scolaire 2010-2011, les travaux des différents comités ont conduit aux constats suivants :

  • L’accompagnement et les ressources ne sont pas suffisants. Malgré la décentralisation des allocations vers les écoles, les demandes affluent constamment pour de l’aide additionnelle au Service des ressources éducatives qui ne dispose pas de budget pour répondre à ces demandes.
  • La façon de répartir les allocations est questionnée en regard de l’équité.
  • Le manque de stabilité et la méconnaissance des rôles des professionnels et des TES.
  • La difficulté à mettre en place et à effectuer les suivis des plans d’intervention.
  • L’évaluation des élèves et les procédures de transfert ne sont pas toujours adéquates.
  • L’importance de la prévention.
  • Le souci de garder l’élève le plus près possible de son milieu pour l’intégration, notamment pour les élèves en difficulté d’apprentissage.
  • Une souplesse insuffisante dans les mécanismes d’intégration, l’absence de services intermédiaires entre la classe ordinaire et la classe spécialisée.

Bien que le budget demeure inchangé pour la prochaine année, des modifications sont tout de même notables. Voici ce dont il est question pour l’année 2011-2012 en ce qui a trait aux différentes solutions discutées :

Ressources humaines

La répartition des professionnels est bonifiée de façon mineure. Cette bonification résulte du regroupement de certaines allocations spécifiques et de l’ajout d’une nouvelle allocation destinée au personnel professionnel.

Ressources financières

Il a été convenu de maintenir les mesures d’appui, mais de les distribuer par école plutôt que par secteur et selon les critères déjà convenus qui tiennent compte particulièrement des élèves TED intégrés. Les écoles auront une «marge de manœuvre» à partir des allocutions non utilisées pour la bonification du plan d’effectifs des professionnels. Les directions d’écoles pourront donc ajouter du personnel de soutien à partir uniquement du budget de fonctionnement, simplifiant ainsi la gestion budgétaire pour les écoles et assurant aussi un meilleur suivi budgétaire pour le Service des ressources financières et le Service des ressources humaines.

De plus, certains principes ont été acceptés mais demeurent pour le moment à l’étude quant à la façon de les mettre en application. À titre d’exemple, il faut mieux soutenir le personnel enseignant dans l’intégration des EHDAA en classe ordinaire. De plus, le développement des modèles de services intermédiaires pour permettre l’intégration partielle et progressive des élèves HDAA vers une intégration totale sera revu pour s’assurer d’enrichir notre offre de service.

En terminant, toute la question des classes spécialisées est à traiter. Au total, ce sont quatre classes spécialisées pour des élèves ayant des troubles envahissants du développement qui seront ajoutées en 2011-2012. Plus précisément, au secteur primaire, il y aura un ajout de groupe en ce qui a trait aux troubles envahissants du développement primaire, ainsi qu’un groupe au niveau des troubles envahissants du développement préscolaire pour des élèves de 4 ans, en plus des trois groupes déjà existants pour les élèves de 5 ans. Ces groupes seront en classe à raison d’une demi-journée par groupe. Un service sera également ajouté, soit celui de la santé mentale. En ce qui a trait au secteur secondaire, il y aura l’ajout d’un groupe dans le parcours de formation préparatoire au marché du travail, ainsi qu’un groupe touchant au trouble envahissant du développement.

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •