Volume 2 Numéro 1

Le sommet

En profondeur

Les défis de la croissance à la CSP

De l'Écho des Patriotes - Volume 2 : Numéro 1

Après dix ans de décroissance, l’année scolaire 2011-2012 annonce un renversement de cette tendance, puisqu’il est prévu que le nombre d’élèves augmentera jusqu’en 2014-2015. Les défis sont donc grands cette année pour tous les membres du personnel de la CSP.

« D’une part, d’ici 2014-2015, nous nous sommes engagés, en signant une convention de partenariat avec la ministre de l’Éducation, à augmenter le nombre d’élèves qui vont réussir à l’école, et d’autre part, nous aurons à nous assurer que chaque élève et chaque employé aient sa place à la CSP », tient à préciser madame Roberge, présidente de la CSP. « Pour y arriver, il faudra mettre en place des projets innovateurs pour faire réussir les élèves, tout en construisant et en agrandissant des écoles, et c’est ce que nous avons déjà commencé à faire! »

500 élèves de plus sont attendus au primaire et au préscolaire

Les écoles primaires de la CSP accueillent cette année quelque 18 829 élèves, soit presque 500 jeunes de plus qu’en 2010-2011. L’arrivée en grand nombre de ces élèves, combinée aux baisses de ratios maître/élèves par classe et à l’instauration de nouvelles normes pour favoriser l’intégration des enfants en difficulté d’apprentissage, viennent exercer une pression sur la capacité d’accueil des écoles primaires de la CSP.

Pour répondre à ces besoins grandissants, tout est mis en œuvre dans les établissements scolaires et les immeubles de la CSP pour favoriser une occupation maximale de tous les espaces, et ainsi trouver des classes supplémentaires autant pour les élèves du régulier que des locaux adaptés pour les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

Parmi les mouvements prévus cette année, mentionnons qu’un des points de service du Centre de formation du Richelieu vient de déménager à Saint-Bruno-de-Montarville. Ce déménagement permet à l’école La Farandole de McMasterville d’ouvrir de nouvelles classes pour la rentrée et d’accueillir pour la première fois dans l’immeuble  J.-P.-Labarre de Varennes des élèves en classes spécialisées.

De nouvelles écoles

Dans ce contexte de croissance, pas moins de six projets de construction ou d’agrandissement d’école ont aussi été identifiés par la CSP. Ainsi, une nouvelle école sera inaugurée en 2011-2012 à Saint-Amable, alors qu’une autre ouvrira ses portes à Beloeil pour la rentrée 2012. Les autres projets concernent les villes de Carignan, Saint-Basile-le-Grand et Mont-Saint-Hilaire et sont en attente d’une réponse du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Lutte au décrochage scolaire

En 2011-2012, la Commission scolaire des Patriotes poursuit sa stratégie visant à augmenter le nombre d’élèves qui recevront un diplôme ou une qualification avant l’âge de 20 ans, pour atteindre 86 % des élèves en 2020. C’est d’ailleurs le premier objectif ciblé par une convention de partenariat que la Commission scolaire vient de signer avec la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Parmi les moyens retenus pour atteindre cet objectif, il a été convenu de cibler une plus grande qualification des garçons, puisqu’ils sont plus nombreux à décrocher que les filles. Pour ce faire, des stratégies d’apprentissage qui répondent davantage aux intérêts des garçons seront mises de l’avant dans plusieurs écoles de la CSP, notamment des projets d’initiation à la robotique, des activités de lecture d’oeuvres d’auteurs masculins ou des clubs de sciences.

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •