Volume 2 Numéro 2

Les grands chantiers

En profondeur

Lancement d’une chaire de recherche pour stimuler l’intérêt des jeunes pour les sciences et la technologie

De l'Écho des Patriotes - Volume 2 : Numéro 2

Lancement d’une chaire de recherche pour stimuler l’intérêt des jeunes pour les sciences et la technologie

Les représentants de la CSP au lancement de la chaire de recherche : Paul St-Onge, commissaire, Joseph Atalla, directeur général, Hélène Roberge, présidente, Normande Lemieux, ex-directrice générale, Gaëtan Labelle, commissaire

La Commission scolaire des Patriotes, ainsi que neuf commissions scolaires de l’Estrie, des Laurentides, de la Montérégie et de la région de Montréal, se sont jointes à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et l’Université de Sherbrooke (UdeS) pour créer la Chaire de recherche sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie. En présence des représentants des deux universités et des commissions scolaires associées à ce projet, cette nouvelle chaire a été lancée le mercredi 26 janvier à la Biosphère, musée de l’environnement de l’île Sainte-Hélène à Montréal.

Les recherches porteront sur les facteurs scolaires liés à cette problématique, comme les méthodes d’enseignement, les contenus pédagogiques, les outils d’apprentissage et la formation des enseignants. Les travaux se feront en collaboration avec le personnel enseignant, les directions d’école, les conseillers pédagogiques et les parents.

Bénéficiant d’un appui financier de 1,1 M$ sur 5 ans, les chercheurs travailleront au sein même des écoles des commissions scolaires partenaires, soit les commissions scolaires des Grandes-Seigneuries, des Hautes-Rivières, des Hauts-Cantons, Marie-Victorin, de Montréal, des Patriotes, de la Région-de-Sherbrooke, de la Rivière-du-Nord et des Sommets.

L'élève au coeur des recherches

Malgré des perspectives d’emploi favorables et une demande croissante du marché, la proportion d'étudiantes et d’étudiants qui s'inscrivent en sciences et technologie au secondaire et au postsecondaire baisse constamment depuis les 15 dernières années, et ce dans l'ensemble des pays de l'OCDE. Cette nouvelle chaire de recherche vise à identifier pourquoi les jeunes ont moins d'intérêt et comment intervenir directement dans les écoles, en collaboration avec le personnel scolaire, en vue d'augmenter cet intérêt.

Plusieurs élèves jugent, par exemple, que les sciences et la technologie sont difficiles et qu'elles ne sont à la portée que des plus doués. C’est pourquoi les recherches se dérouleront au coeur même de l'espace scolaire. Ainsi, en collaboration avec les directions d’école et les conseillers pédagogiques, des réseaux d’enseignantes et d’enseignants volontaires pourront être établis afin d’expérimenter des interventions spécifiques.

Attiser la flamme scientifique

Pour atteindre les objectifs cités, les chercheurs mèneront notamment des enquêtes longitudinales auprès d'un large échantillon d'élèves en provenance des commissions scolaires partenaires. Au moyen d'entrevues, de questionnaires et d'observations en classe, ils évalueront le niveau de compétence des élèves en lien avec leur intérêt pour les sciences et la technologie. Ils développeront ensuite des stratégies d'intervention et des pratiques gagnantes pour éveiller l'intérêt des jeunes et les intéresser aux carrières scientifiques.

La Chaire réunit deux pôles d'excellence universitaires complémentaires, qui s'appuient sur les travaux du Centre de recherche sur l'enseignement et l'apprentissage des sciences (CREAS) de l'UdeS et de l'Équipe de recherche en éducation scientifique et technologique (EREST) de l'UQAM. Une dizaine d'étudiants de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat des deux institutions seront associés aux travaux de la Chaire. En plus, de nombreux chercheurs des sciences et de génie, didacticiens, spécialistes de l'approche orientante et de la carriérologie contribueront à la réalisation des travaux de recherche et de mobilisation, en fonction de leur expertise.

 

En surface

  • La CSP pour Joseph Atalla : une organisation humaine, efficace et transparente

    Depuis le 9 janvier dernier, Joseph Atalla exerce les fonctions de directeur général de la Commission scolaire des Patriotes. C’est à ce moment-là qu’il a aménagé dans le bureau voisin pour assumer la responsabilité d’un réseau de 64 établissements scolaires, qui compte près de 30 500 élèves et quelque 4 000 employés. [...]

  • Opération radon dans les établissements de la CSP

    Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) vient de lancer une opération de dépistage du radon dans toutes les écoles primaires et secondaires du Québec. Ainsi, les 72 commissions scolaires de la province sont invitées à procéder à la mesure du radon dans leurs immeubles avant le 1er juillet 2014.  [...]

  • La boutique du CFER des Patriotes officiellement ouverte!

    Le 1er février 2012, l’équipe du Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) des Patriotes a inauguré sa boutique de vêtements et d’accessoires de travail revalorisés ou recyclés en présence d’élèves et de partenaires. [...]

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •