Volume 2 Numéro 2

Les grands chantiers

En profondeur

Opération radon dans les établissements de la CSP

De l'Écho des Patriotes - Volume 2 : Numéro 2

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) vient de lancer une opération de dépistage du radon dans toutes les écoles primaires et secondaires du Québec. Ainsi, les 72 commissions scolaires de la province sont invitées à procéder à la mesure du radon dans leurs immeubles avant le 1er juillet 2014.

À la Commission scolaire des Patriotes, cette opération s’est déjà amorcée par l’installation de détecteurs de radon (dosimètres) dans les locaux des écoles. Ces appareils sont de très petite taille et ne présentent aucun danger pour la santé.

Ils seront retirés au printemps et ensuite analysés en laboratoire. Dans le cas où l’analyse des résultats présenterait des concentrations de radon plus élevées que la concentration jugée acceptable par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), la CSP planifiera la mise en place de mesures correctives appropriées qui amélioreront la qualité de l’air dans les établissements concernés.

Qu'est -ce que le radon ?

Le radon est un gaz d’origine naturelle qui provient de la dégradation de l’uranium présent dans certaines formations géologiques. Il faut savoir que ce gaz représente un risque pour la santé, lorsqu’une personne est exposée de façon continue à des concentrations élevées de radon dans l’air intérieur d’un bâtiment sur plusieurs décennies.

Pour réduire les risques associés au radon, Santé Canada a récemment adopté une nouvelle ligne directrice abaissant la concentration jugée acceptable dans l’air ambiant des immeubles. Ainsi, si les concentrations mesurées dans un bâtiment excèdent la nouvelle ligne directrice, le propriétaire de celui-ci doit effectuer des travaux visant à contrôler l’infiltration de radon. Celui-ci s’accumule principalement dans les pièces situées aux niveaux inférieurs des bâtiments. Il est transporté du sol vers l’intérieur en raison de la différence de pression produite par les écarts de température.

Bien qu’il y ait peu de risques pour que des problèmes significatifs existent dans les écoles du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux recommande, sur une base préventive, que des mesures des concentrations de radon y soient effectuées.

Opération initiée par le MELS

L’objectif de l’opération lancée par le MELS est d’améliorer les connaissances sur le radon et protéger la population de ses effets nocifs en s’assurant que les occupants ne soient pas exposés à des concentrations de radon excédant la ligne directrice. Le dépistage s’effectue dans plus de 3 600 établissements répartis dans 72 commissions scolaires. Les mesures, ainsi que les travaux correctifs le cas échéant, seront effectués selon les recommandations de Santé Canada.

Il est possible d’obtenir de l’information supplémentaire au sujet du projet de dépistage du radon dans les écoles du Québec en consultant les sites Internet suivants :
• Institut national de santé publique du Québec
• Ministère de la Santé et des Services sociaux
 Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport

 

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •