Volume 2 Numéro 3

Le sommet

En profondeur

Inauguration officielle de l'école de l'Odyssée à Saint-Amable

De l'Écho des Patriotes - Volume 2 : Numéro 3

Inauguration officielle de l'école de l'Odyssée à Saint-Amable

Plusieurs représentants du Conseil des commissaires, de la Direction générale et du Conseil municipal de Saint-Amable ont participé à l'inauguration officielle de l'école de l'Odyssée.

C’est avec fierté que les élèves et toute l’équipe de l’école de l’Odyssée ont inauguré officiellement le 27 mars dernier leur nouvel établissement scolaire. Ils ont profité de l’occasion pour présenter le nouveau nom de l’école et procéder au dévoilement de l’œuvre d’art qui vient enrichir le milieu de vie des élèves.

L’inauguration a eu lieu en présence, notamment de parents, de madame Hélène Roberge, présidente de la Commission scolaire des Patriotes, ainsi que de monsieur François Gamache, maire de la ville de Saint-Amable.

Rappelons qu’il s’agit de l’ancienne école préscolaire de l’Envolée- du Boisé qui a pu être agrandie grâce à un investissement de 9,5 millions de dollars accordé par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). L’école de l’Odyssée compte maintenant 28 classes, ainsi qu’un gymnase double, et peut accueillir des élèves du préscolaire à la 6e année du primaire.

Réalisé par l’architecte Éric Labbé, l’agrandissement de l’école a été conçu pour favoriser la lumière naturelle et les grands espaces, tout en intégrant plusieurs principes de développement durable, notamment en ce qui a trait à l’efficacité énergétique.

La naissance de l'Odyssée

Pour l’occasion, la directrice de l’école, madame Hélène Richard, a présenté la démarche collective qui a conduit au choix du nouveau nom de l’école. «Les élèves et les parents ont été invités à nous soumettre des propositions de nom pour leur nouvelle école. Parmi celles-ci, nous avons eu un coup de cœur pour celle de l’Odyssée, parce que c’est un nom qui évoque une suite d’aventures extraordinaires qui se termine par une grande réussite.»

«L’Odyssée peut aussi représenter la persévérance à travers un voyage riche en aventures scolaires. C’est un nom qui s’inspire de l’aventure d’un héros, Ulysse, qui a surmonté beaucoup d’obstacles et vécu de nombreuses péripéties pour enfin réussir son voyage. À travers le parcours initiatique d’un récit de voyage, l’histoire d’Homère propose aux élèves de croire en leurs rêves et de vivre l’une des premières leçons de géographie à n'avoir jamais été enseignée», a souligné Mme Richard.

Dévoilement de l'oeuvre d'art de l'école

Dans le cadre de la mesure gouvernementale du Québec qui consiste à doter un nouveau bâtiment public d’une œuvre d’art conçue pour enrichir le cadre de vie de la population, une sculpture-installation a été spécialement créée pour l’école. Constituée de vastes alignements de papiers pliés, ordonnés selon des trames finement ciselées, cette œuvre d’art signée par l’artiste montréalais Jérôme Fortin a été dévoilée au cours de l’événement. M. Fortin est reconnu pour son travail avec des objets recyclés qu’il manipule et assemble pour leurs formes, leurs couleurs et leurs textures spécifiques.

À la fin de la cérémonie d’inauguration, la présidente de la Commission scolaire des Patriotes, madame Hélène Roberge, a tenu à rendre un hommage particulier aux membres de l’équipage de l’école de l’Odyssée. «Vous avez connu un début d’année scolaire hors du commun dans une école en pleine transformation et vous avez su relever ce défi contre vents et marées! Je tiens à souligner tous les efforts que vous avez mis de l’avant pour offrir à vos élèves un milieu agréable à vivre.»

«L’accomplissement des grands rêves passe par la mobilisation des personnes qui choisissent de s’engager et de s’unir pour les rendre possibles. Grâce à ce dynamisme, nous pouvons assister aujourd’hui, à Saint-Amable, à l’inauguration d’une école qui occupera une place importante, non seulement dans sa communauté, mais aussi dans le cœur des élèves qui auront eu le bonheur de fréquenter l’école de l’Odyssée cette année et dans les années futures», a conclu Mme Roberge.

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •