Volume 2 Numéro 3

Les grands chantiers

En profondeur

Services aux élèves HDAA : un nouveau modèle basé sur les besoins et les capacités des jeunes

De l'Écho des Patriotes - Volume 2 : Numéro 3

Adoptée en mars dernier par le Conseil des commissaires, la Politique relative à l’organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage vise à bonifier le modèle actuel des services offerts aux élèves HDAA en considérant d’abord la classe ordinaire avec les adaptations et le soutien requis, s’ils s’avèrent nécessaires, comme le lieu privilégié pour leur scolarisation. Les changements qu’entraînera l’application de cette nouvelle politique apparaîtront surtout lors de la rentrée de l’année scolaire 2013-2014, moment charnière où le manque de place-élèves dû à la croissance démographique sur le territoire amènera l’organisation à développer davantage de modèles intermédiaires novateurs. L’année scolaire 2012-2013 sera une année tampon vers l’application de nouveaux modèles inspirés notamment des Lignes directrices du MELS, qui visent à définir les conditions optimales pour favoriser une intégration scolaire harmonieuse.

En raison du changement d’orientation qu’elle propose dans l’organisation des services offerts aux élèves HDAA, cette politique a été passée au peigne fin pendant plusieurs mois, entre autres, par un Comité paritaire élargi formé, notamment d’enseignants et de directeurs d’établissement du primaire et du secondaire, de professionnels, de membres du personnel de soutien, de représentants de la Direction générale et du Service des ressources éducatives, ainsi que de représentants de la partie syndicale. Le mandat confié au Comité était clair : convenir d’un modèle centré sur les besoins et les capacités des élèves.

«Le modèle actuel a atteint ses limites. La Commission scolaire est en croissance et les besoins d’espace se multiplient pour les classes régulières. La quantité de classes spécialisées augmente constamment. Les types de clientèle aussi se diversifient. Par exemple, on compte aujourd’hui 22 classes TED au primaire et 9 au secondaire, alors qu’il n'y en avait pas en 2000. Depuis cinq ans, des classes spécialisées ont été créées pour accueillir des élèves TRP (troubles relevant de la psychopathologie)», indique Linda Fortin, directrice du Service des ressources éducatives. Depuis trois ans, le déficit dans le budget des services aux élèves EHDAA est passé de 30 000 $ à près de 500 000 $.

L’orientation fondamentale proposée dans la nouvelle politique est d’offrir une école adaptée à tous ses élèves pour leur réussite, tout en acceptant que cette réussite puisse se traduire différemment selon les capacités de l’élève. «Tout dans la politique est basé sur les besoins et les capacités du jeune.  Cela se traduit entre autres par une formation plus équilibrée des groupes ainsi qu’une plus grande diversité des services à l’intérieur des ressources disponibles», précise madame Fortin.

L’application de cette politique fera en sorte que l’approche préconisée en sera une de services et non de «classement». Comme indiqué dans les Lignes directrices du MELS, la Commission scolaire désire mettre en place un continuum souple et varié de services, adapté aux besoins des milieux.  Par exemple, des services éducatifs complémentaires revus, des classes Répit et des classes Ressource, similaires au modèle développé à l’école secondaire du Mont-Bruno, pourraient être offerts aux élèves en cas de besoin, identifiés par l’équipe du plan d’intervention. Les parents auront choix d’accepter ou pas ces services.

Bien qu’elle soit priorisée, l’intégration en classe régulière n’est pas toujours dans le meilleur intérêt de l’élève. Elle peut aussi constituer une contrainte excessive dans la mesure où celle-ci porte atteinte de façon importante aux droits des autres élèves. Toutefois, chaque cas de «contrainte excessive» doit être étudié individuellement.

Au cours de la prochaine année scolaire, des rencontres sont prévues avec les enseignants de manière à bien les guider dans la gestion de leur classe, en raison de la diversité des besoins de la clientèle.

 

En surface

  • Une nouvelle école s’élève dans le paysage de Beloeil

    Les travaux de construction de la nouvelle école primaire à Beloeil vont bon train. Ce nouveau bâtiment scolaire, érigé dans un tout nouveau secteur résidentiel, accueillera 24 classes, un gymnase double, une bibliothèque, une salle polyvalente ainsi que tous les locaux de service nécessaires pour une école de cette dimension [...]

  • La CSP honore ses bénévoles

    Une cinquantaine de bénévoles provenant de tout le territoire de la Commission scolaire des Patriotes ont été honorés lors d’une soirée reconnaissance tenue le 25 avril dernier à l’École d’éducation internationale à McMasterville. Il s’agissait de la 3e édition de la fête des bénévoles organisée conjointement par le Comité de parents, le Conseil des commissaires et la Direction générale de la Commission scolaire. [...]

  • Concours québécois en entrepreneuriat : la CSP annonce ses gagnants locaux

    Dans le cadre de la 14e édition du concours québécois en entrepreneuriat, les écoles de la Commission scolaire des Patriotes ont présenté plusieurs projets dans le volet «Entrepreneuriat étudiant». Ces projets auront permis de développer chez les élèves des qualités entrepreneuriales telles l’autonomie, le sens des responsabilités, la créativité, la solidarité et, dans certains cas, la promotion de valeurs coopératives.  [...]

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •