Volume 3 Numéro 1

Le sommet

En profondeur

Répartition des élèves – Des changements à prévoir à Chambly, à Carignan et à Saint-Bruno-de-Montarville

De l'Écho des Patriotes - Volume 3 : Numéro 1

Répartition des élèves – Des changements à prévoir à Chambly, à Carignan et à Saint-Bruno-de-Montarville

Deux propositions par ville ont été présentées aux membres des conseils d’établissements des écoles touchées par la révision.

En raison du développement résidentiel des dernières années, certaines écoles primaires de Chambly, de Carignan et de Saint-Bruno-de-Montarville n’ont plus l’espace nécessaire pour accueillir tous les élèves qui résident sur leur portion de territoire. À cette situation s’ajoute la construction d’une école primaire à Carignan, dont l'ouverture est prévue pour la rentrée 2013 et à laquelle une portion de territoire doit être attribuée.

Ainsi, afin de rétablir l’équilibre entre les populations étudiantes des écoles primaires de ces trois villes, de même que pour limiter le nombre de transferts d’élèves entre les écoles, la CSP procède actuellement à la révision du plan de répartition des élèves dans les écoles primaires de ces secteurs.

Ce plan de répartition, qui attribue à chaque école une portion du territoire de la CSP, est établi dans le but de mieux servir les populations environnantes. Ainsi, chaque école se voit attribuer un territoire distinct qui comprend un ensemble de rues déterminées. L’école en question devient par conséquent l’école de secteur pour les élèves qui habitent ces rues.

La révision d’un plan de répartition des élèves dans une ville, une partie de ville ou un regroupement de villes signifie que certains élèves devront changer d’école de secteur en fonction de leur lieu de résidence. En effet, avec le nouveau plan de répartition, certaines rues seront réaffectées au territoire d’une autre école.

Par cette révision, il est possible également que certains élèves qui ont fait l’objet d’un transfert volontaire ou obligatoire pour cause de surplus ne soient plus assurés de terminer leur scolarité dans leur école d’adoption. Pour en savoir plus sur l’admission et l’inscription des élèves de la CSP, il suffit de consulter la Politique relative à l'admission et à l'inscription des élèves pour l’année scolaire 2012-2013 ou le guide explicatif de la Politique.

Mieux servir l’ensemble de la communauté

Parmi les divers scénarios envisagés, il est important de mentionner que le comité de travail a orienté ses propositions dans le but de mieux servir l’ensemble de la communauté et en tenant compte des critères suivants :

  • Limiter les modifications au plan de répartition actuel;
  • Favoriser la stabilité d’affectation;
  • Favoriser les élèves marcheurs dans la réorganisation des secteurs-écoles;
  • Prendre en compte les futurs développements domiciliaires;
  • Viser la mise en place d’un plan de répartition pour la plus longue durée possible;
  • Rechercher une distribution optimale du nombre d’élèves appartenant à chaque école du secteur;
  • Limiter le transport scolaire;
  • Éviter le morcellement du territoire desservi par chaque école;
  • Favoriser une division du territoire en fonction des axes routiers d’importance.

Deux propositions par ville

Deux propositions par ville ont été présentées aux membres des conseils d’établissements des écoles touchées par la révision. Ceux-ci peuvent consulter les parents de leur école respective afin de connaître leur point de vue. Les conseils d’établissements ont jusqu’au 16 novembre pour transmettre leur avis au Service de l’organisation scolaire de la CSP, service mandaté par le Conseil des commissaires pour l’opération. Le Conseil des commissaires analysera les avis reçus, puis adoptera le nouveau plan de répartition des élèves de chacune des trois villes lors de sa séance ordinaire du 4 décembre prochain.

Les divers documents en lien avec ces propositions sont accessibles pour consultation dans la colonne de gauche de la page d’accueil du site de la CSP.

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •