Volume 3 Numéro 1

Les grands chantiers

En profondeur

L'école publique : moi j’y crois!

De l'Écho des Patriotes - Volume 3 : Numéro 1

Pour s’épanouir et porter tous les espoirs d’une société moderne et démocratique, l’éducation publique au Québec doit reposer sur une implication active des citoyens, des parents, des intervenants du réseau scolaire et du gouvernement. En ce sens, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a produit une déclaration en faveur de l’éducation publique au Québec. La présidente de la CSP, Hélène Roberge, invite tous les membres de la communauté à se positionner pour l’école publique en signant cette déclaration disponible sur le site Internet de la FSCQ.

Constituée de quatre grands principes qui visent à garantir à tous une éducation publique de qualité, cette déclaration a pour objet de favoriser une mobilisation de la population pour faire de l’éducation publique une priorité sociale.

« Comme société, nous avons le devoir d’offrir à nos enfants des milieux d’apprentissage stimulants et riches qui répondent bien à leurs besoins. Tous les jours, nous devons nous assurer de mettre en place les éléments nécessaires à leur développement ainsi que de les accompagner et de les encourager à réussir à l’école. Et cela peut faire toute la différence dans la réussite d’un élève. En signant cette déclaration, vous appuyez non seulement votre école publique, vous transmettez également aux élèves le message que vous croyez en eux », a conclu Hélène Roberge, présidente de la CSP.

L’instauration de cette déclaration fait suite au Sommet sur l’éducation publique qui s’est tenu à Québec le 1er juin 2012. De son côté, le Conseil des commissaires de la CSP a adopté, en juin dernier, une résolution pour appuyer unanimement cette initiative du réseau des commissions scolaires.

En surface

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •