Volume 3 Numéro 3

De profil et de face

Le babillard

Sylvie Cadrin, une enseignante exceptionnelle

De l'Écho des Patriotes - Volume 3 : Numéro 3

Sylvie Cadrin, une enseignante exceptionnelle

Sylvie Cadrin en compagnie de Sébastien Bourbeau au Petit Presse Café de l’école secondaire Polybel Photo : YannCanno.com

Selon les commentaires recueillis auprès des enseignants et des professionnels qui ont le plaisir de travailler avec Sylvie Cadrin, cette dernière est une enseignante exceptionnelle.

Sylvie enseigne aux élèves atteints de troubles envahissants du développement (TED) et de déficience intellectuelle moyenne (DIM) à l’école secondaire Polybel. On la dit créative et dévouée pour ses élèves, à l’écoute de leurs besoins et prête à tout pour développer leurs aptitudes, trop souvent ignorées de bien des gens. Elle sait adapter, ajuster et modifier des contenus d’apprentissage pour les amener et les aider à éventuellement intégrer le marché du travail. 

Peu importe le projet qu’elle concocte pour ses élèves, elle réussit à trouver une façon intéressante et originale de leur enseigner. Par exemple, elle a organisé des sorties à l’épicerie ou au petit café du coin. Elle les place dans des situations vécues quotidiennement pour les faire évoluer, telles que la fabrication de chocolat pour Pâques et la mise sur pied d’une mini-entreprise de cartes.

Un autre exemple qui a valu la visite d’intervenants de la Belgique et du Luxembourg est l’instauration du Petit Presse Café à l’école Polybel dans le cadre de la formation préparatoire au travail (FPT). Inspirée par un projet montréalais et grâce à la collaboration d’autres enseignants et éducateurs, elle a mis sur pied un café où tout le service est fait par huit élèves atteints de TED. Les élèves sont responsables de tout, du bon de commande au service du café. Alexandre Goulet, propriétaire du Presse Café de Mont-Saint-Hilaire, a également apporté son appui à ce projet qui permet aux élèves de s’accomplir et d’être fiers de leur travail.

Sylvie Cadrin croit vivement dans le potentiel de ses élèves et investit les efforts nécessaires pour leur développement.

À cet égard, voici quelques propos tenus par des gens de son entourage, soit de l’école Polybel ou de la CSP.  « Sylvie, est une excellente collègue. J’ai adoré travailler en équipe avec elle et j’espère que j’aurai la chance de travailler de nouveau avec elle. »

« Elle respecte les élèves et croit en leur potentiel. Elle respecte aussi ses collègues et leurs opinions, même si elles diffèrent des siennes. »

« Posée, Sylvie prend le temps d’écouter, d’analyser et de réfléchir avant de prendre position ou de mettre ses plans en action. »

Si vous désirez un aperçu du travail de Sylvie Cadrin, à votre prochaine visite à l’école secondaire Polybel, faites un détour par le Petit Presse Café.

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •