Volume 3 Numéro 3

Le tiroir-caisse

Le babillard

1 602 végétaux plantés à l’école Saint-Mathieu

De l'Écho des Patriotes - Volume 3 : Numéro 3

1 602 végétaux plantés à l’école Saint-Mathieu

Tous à l’œuvre pour contrer les îlots de chaleur

L’école Saint-Mathieu, à Beloeil, a pu profiter d’une subvention d’envergure en 2010 pour combattre les îlots de chaleur sur son terrain. Ainsi, 1 602 végétaux ont pu être plantés grâce à une subvention de 90 000 $ obtenue dans le cadre de l'action 21 du Plan d'action 2006‑2012 sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec pour la réduction d’îlots de chaleur urbains à Beloeil.

Grâce à la collaboration de Nature-Action Québec, un organisme qui guide les personnes et les organisations dans l’application de meilleures pratiques environnementales, l’école Saint-Mathieu a pu aménager son espace afin de planter 52 arbres de taille moyenne, 350 arbustes et 1 200 vivaces sur son terrain. « Les plantations visent à diminuer les îlots de chaleur urbains et ont des conséquences positives sur la santé et le bien-être des enfants », précise Joanie Beaulieu, biologiste chez Nature-Action Québec. Il est important de mentionner qu’en plus de créer de l’ombrage sur le sol et les bâtiments, les plantations améliorent la qualité de l’air par l’absorption du CO2 et la production d’oxygène et peuvent limiter des problèmes liés à des maladies respiratoires. En contrepartie, il a été constaté qu’une grande quantité d’asphalte et de toits foncés favorisent l’absorption de la chaleur du soleil et, par conséquent, peuvent faire grimper la température d’une zone prédéterminée de 2 à 12 °C  .

Outre les plantations et leur suivi depuis 2010 sur le terrain de l’école, Nature-Action Québec a également conçu une trousse d’interprétation pour les élèves. La trousse « À la découverte de nos arbres » permet aux jeunes de l’école primaire d’identifier les différentes espèces d’arbres, les sensibilise aux causes des îlots de chaleur et les aide à prendre conscience de l’importance d’avoir un environnement sain autour de soi. Ce projet environnemental a été rendu possible grâce aux partenariats financiers de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), du ministère de la Santé et des Services sociaux et de la Ville de Beloeil.

Liens connexes

Tous les échos

    • Édition : 
    • Localisation : 
    •